Notices biographiques

Baltà Portolés, Jordi

Jordi Baltà Portolés works as a researcher, consultant and trainer in cultural policy and international affairs. He currently works for the Culture Committee of United Cities and Local Governments (UCLG) and the Asia-Europe Museum Network (ASEMUS), among others. He previously worked at the Interarts Foundation. He is a member of the UNESCO Expert Group on the 2005 Convention and the U40 Network ‘Cultural Diversity 2030’. He teaches in the online graduate program in Cultural Management at the Open University of Catalonia (UOC) and the University of Girona (UdG), as well as in the undergraduate program in International Relations of Universitat Ramon Llull (URL).

Barreiro Carril, Beatriz

Beatriz Barreiro Carril is lecturer of International Law at the Rey Juan Carlos University in Madrid. She holds a Ph.D. in Human Rights from the Carlos III University (Madrid) and a Master in Law of the European Union from the Free University of Brussels. Beatriz is interested in the relationship between international law and other social sciences and humanities, as well as in applied research with a particular focus on human rights, and especially cultural rights. She was a guest researcher at the Department of Law & Anthropology of the Max Planck Institute for Social Anthropology in Halle and a visiting researcher at the Institute of Public International and European Law of the University of Gottingen and at the Centre of Ethics of the University of Toronto. Her publications include a contribution to The Wroclaw Commentaries: Culture and Human Rights.

Bernier, Ivan

Détenteur d’un doctorat en droit (Ph.D.) de la London School of Economics (1969), spécialisé en droit international économique, Ivan Bernier est professeur associé à la Faculté de droit de l’Université Laval. Il a occupé les fonctions de doyen de cette même Faculté de 1981 à 1985, et de directeur général du Centre québécois de relations internationales de 1986 à 1993. Il a également œuvré comme arbitre dans le cadre de l’Accord de libre-échange entre le Canada et les États-Unis et il fait présentement partie de la liste indicative des personnes appelées à siéger au sein de groupes spéciaux de l’ALENA et de l’Organisation mondiale du commerce (OMC). Il a agi à titre d’expert conseil pour le Groupe de travail franco-québécois sur la diversité culturelle et pour le Groupe de travail sur la diversité culturelle et la mondialisation du réseau international sur la politique culturelle (RIPC). Il a de plus été consultant pour l’Organisation mondiale de la francophonie (OIF) et l’UNESCO.

Blake, Sylvia

Sylvia Blake is a doctoral candidate in Simon Fraser University’s School of Communication, where she holds a Joseph-Armand Bombardier CGS Doctoral Scholarship. Her research traces the evolution of the media diversity principle and seeks policy tools to support diversity within Canada and globally in the context of evolving media technologies, industry globalization, and trade liberalization. Sylvia holds a BA (Honours) in Political Studies from Queen’s University and a MA in Communication and Culture from Ryerson University.

Boustany, Daisy

Daisy Boustany travaille sur des mandats de développement culturel, de politiques publiques et de concertation au regard des enjeux d’inclusion, d’équité et d’accessibilité, puis du numérique. Elle a occupé des postes en recherche et développement stratégique dans le secteur culturel pour ensuite travailler comme conseillère politique et agir actuellement comme consultante indépendante sur ces sujets auprès de différentes institutions culturelles municipale, nationale et internationale, et comme experte invitée sur divers comités. De 2012 à 2016, elle a été responsable de la recherche à la Coalition canadienne pour la diversité des expressions culturelles, secrétariat général de la Fédération internationale des coalitions pour la diversité culturelle. Elle détient une maîtrise en études internationales et un baccalauréat en sociologie et études arabes.

Cameron, Christina

Christina Cameron holds the Canada Research Chair in Built Heritage at the University of Montreal where she directs a research program on heritage conservation in the School of Architecture. She previously served as a heritage executive with Parks Canada for more than thirty-five years. She has worked with the World Heritage Convention since 1987, chairing the Committee in 1990 and 2008 and co-authoring Many Voices, One Vision: The Early Years of the World Heritage Convention (2013). In 2007, she received the Outstanding Achievement Award of the Public Service of Canada, the country’s highest recognition for public service, and in 2014 the Gabrielle Léger Medal for Lifetime Achievement in the cause of heritage conservation. Christina Cameron was appointed to the Order of Canada in December 2014.

Carbó Ribugent, Gemma

Gemma Carbó Ribugent is director of the UNESCO Chair in Cultural Policies and Cooperation at the University of Girona. She holds a Ph.D. in Education, a graduate degree in Culture and Law, a Master in Cultural Management and a Bachelor of Arts in History. She is also lecturer at the University of Girona and coordinator of the Virtual Master in Cultural Management (UOC-UdG-UIB) and the postgraduate program “Education and culture, management programs and projects”. Gemma Carbo’s professional development and current research explores the relationship between cultural policy and education, education and cultural diversity and education and creativity. She is also president of ConArte International.

Cliche, Danielle

Danielle Cliche est secrétaire de la Convention de 2005 de l’UNESCO sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles et chef de la Section de la Diversité des expressions culturelles depuis 2009. Elle est responsable de la mise en œuvre de la Convention au niveau mondial, elle soutient l’action des organes directeurs en faveur de la Convention et dirige une équipe chargée des programmes opérationnels liés à la Convention. Auparavant, elle était directrice de recherche auprès de l’Institut européen de recherche comparative sur la culture (ERICarts Institute). Diplômée de l’Université d’Ottawa en théorie de la communication et de la culture et en politiques internationales comparées, elle a également obtenu son doctorat (Ph.D.) de l’Amsterdam Vrije Universitat en 2009.

Drouin, Solange

Solange Drouin est titulaire d’une licence en droit et membre du Barreau du Québec depuis 1988. Elle s’est jointe à l’Association québécoise de l’industrie du disque, du spectacle et de la vidéo (ADISQ) en 1992 comme conseillère juridique et, depuis 1995, y occupe les fonctions de directrice générale. Depuis 1999, elle y occupe de plus le poste de vice-présidente aux affaires publiques. Coprésidente de la Coalition pour la diversité culturelle, et membre du conseil d’administration de la Fédération internationale des coalitions pour la diversité culturelle, elle préside la Table du disque et des arts de la scène de l’Observatoire de la culture et des communications et est membre du comité de direction de cet organisme depuis sa fondation. Elle siège aussi au conseil d’administration de l’organisme de financement Musicaction et y assume les fonctions de trésorière. En parallèle, elle a aussi occupé, de 1995 à juin 2001, les fonctions de directrice générale de la Société de gestion collective des droits des producteurs de phonogrammes et de vidéogrammes du Québec.

Fontaine-Skronski, Kim

Titulaire d’un doctorat en science politique/relations internationales de l’Université Laval, Kim Fontaine-Skronski est directrice-adjointe à l’Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) de l’Université du Québec à Montréal (UQAM) depuis 2015. Elle détient une maîtrise en science politique de l’Université McGill et un baccalauréat de l’Université Dalhousie à Halifax. Ses recherches portent sur le design des accords commerciaux et les négociations à l’Organisation mondiale du commerce (OMC), en particulier dans le domaine de l’agriculture, ainsi que sur l’articulation commerce-culture à l’ère du numérique. Cumulant plus de 15 années d’expérience en politique et recherche universitaire, elle fut, notamment, conseillère politique au cabinet du ministère de la Culture et des Communications du Québec pendant 4 ans et a également travaillé au sein de l’Ambassade du Canada à Vienne (1999-2001). Elle a coédité, en 2015, l’ouvrage Global Governance Facing Structural Changes : New Institutional Trajectories for Digital and Transnational Capitalism avec Michèle Rioux (Éditions Palgrave).

Gagné, Gilbert

Détenteur d’un doctorat en relations internationales de l’Université d’Oxford, Gilbert Gagné est professeur titulaire au département d’études politiques et internationales de l’Université Bishop’s. Depuis 2003, il est également directeur du Groupe de recherche sur l’intégration continentale à l’Université du Québec à Montréal (UQAM). Son enseignement porte principalement sur l’économie politique internationale, les organisations internationales, la politique étrangère canadienne et les relations canado-américaines. Ses recherches sont principalement axées sur les régimes économiques internationaux, le règlement des différends en matière de commerce et d’investissement, de même que les dimensions culturelles et identitaires de l’intégration économique.

Guèvremont, Véronique

Véronique Guèvremont est professeure titulaire à la Faculté de droit et à l’Institut québécois des hautes études internationales de l’Université Laval. Diplômée de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, elle enseigne depuis 2006 le Droit de l’Organisation mondiale du commerce et le Droit international de la culture. De 2003 à 2005, elle a agi à titre d’experte associée à la division des politiques culturelles de l’UNESCO lors de la négociation de la Convention de 2005 sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles. En 2008, elle a cofondé le Réseau international des juristes pour la diversité des expressions culturelles (RIJDEC) et elle a, depuis, dirigé plusieurs études réalisées par des membres de ce réseau. Au cours des dernières années, elle a collaboré avec l’UNESCO, l’OIF, le ministère des Relations internationales du Québec et le ministère de la Culture et des Communications du Québec. Elle fait partie de la Banque d’experts de l’UNESCO sur la Convention de 2005 et elle est titulaire de la Chaire UNESCO sur la diversité des expressions culturelles.

Guibert, Antoine

Antoine Guibert est consultant en politiques culturelles et développement durable, et expert pour l’Agenda 21 de la culture auprès de Cités et Gouvernement Locaux Unis (CGLU). Spécialisé dans la mise en place de politiques et d’actions culturelles transversales, particulièrement en matière de développement et d’aménagement culturel du territoire, il a travaillé auprès du ministère de la Culture et des Communications du Québec sur l’Agenda 21 de la culture du Québec, ainsi qu’auprès de divers organismes gouvernementaux, municipaux et de la société civile. Il travaille comme expert pour les programmes Ville-pilote et ville-leaders pour l’Agenda 21 de la culture de CGLU et a été associé aux travaux d’élaboration de « Culture 21 : Actions ». Il travaille également auprès du réseau Les Arts et la Ville dans la mise en œuvre de la Stratégie Action Culture.

Jeannotte, Sharon

Sharon Jeannotte est professionnelle en résidence au Centre d’études en gouvernance de l’Université d’Ottawa. De 2005 à 2007, elle était conseillère principale au sein de l’Observatoire culturel canadien du ministère du Patrimoine canadien. De 1999 à 2005, elle était gestionnaire de la recherche comparative internationale au sein de la Direction de la recherche et de l’analyse stratégiques de ce ministère. Elle a publié des mémoires de recherches sur divers sujets dont l’incidence de l’évolution des valeurs sur la société canadienne, la définition internationale de la cohésion sociale, les points communs entre les politiques culturelles et la cohésion sociale, le rôle de la culture dans l’édification de collectivités durables, la culture et le bénévolat, l’immigration et la citoyenneté culturelle, la cartographie culturelle comme outil pour la création des lieux de convivialité, et les politiques et l’administration culturelles des provinces et territoires du Canada.

Murray, Catherine

Catherine Murray is currently Professor of Communication, joining Simon Fraser University (SFU) in January 1992. Dr. Murray was Chair of the Department of Gender, Sexuality, and Women Studies between 2009-2012. She has also been a member of the Board of British Columbia (BC) Film (1996-2005), and a member of the Canadian Broadcast Standards Council’s panel on digital media standards (2001-2007). She is presently Associate and Founding Co-Director of the Centre for Policy Studies on Culture and Communities at SFU Harbour Centre. Dr. Murray was a member of the Mandate Review Committee and co-author of Making Our Voices Heard (1996), the report on the future of the Canadian Broadcasting Corporation (CBC), National Film Board (NFB) and Telefilm. She is a co-author of Researching Audiences. She has chaired the independent ombudsman panel on the CBC’s National election 2004 coverage, and has published two coauthored books, twenty-one monograph reports, and over thirty articles and chapters on cultural governance, policy and social change.

Otašević, Ivana

Ivana Otašević est docteure en droit international ainsi que chargée de cours à la Faculté de droit de l’Université Laval. Son champ d’étude porte plus particulièrement sur le statut juridique de la notion de diversité culturelle ainsi que sur la dimension culturelle du développement durable en droit international. Plusieurs de ses travaux de recherche s’intéressent à la relation entre la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles (2005) et les accords sur le commerce. Elle est également membre du Réseau international de juristes pour la diversité des expressions culturelles (RIJDEC).

Richieri Hanania, Lilian

Lilian Hanania est docteure en droit international de l’Université Paris 1 – Panthéon-Sorbonne (2007) et avocate (Barreau de Paris et Barreau de São Paulo) qualifiée en modes amiables de règlement de conflits et particulièrement en droit collaboratif et médiation. Ses travaux de recherche et publications traitent du droit international économique, du droit international de la culture et du développement durable, avec un accent sur les industries créatives, les nouvelles technologies et la Convention de l’UNESCO de 2005 sur la diversité des expressions culturelles. Ayant enseigné le droit international et les relations internationales à l’Université Paris 1 pendant quatre ans, elle enseigne actuellement à Sciences Po (Paris), où elle est entre autres responsable de l’enseignement « Cultural Diversity and International Trade ».

Roberge, Jonathan

Jonathan Roberge est professeur agrégé au centre Culture, Urbanisation et Société de l’Institut national de la recherche scientifique (INRS) et titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur les nouveaux environnements numériques et l’intermédiation culturelle (NENIC Lab). Ses projets touchent tout autant à l’intelligence artificielle (AI), aux infrastructures technologiques du Web 2.0, aux algorithmes, à la critique et à la prescription culturelle qu’aux conséquences de l’ensemble de ces bouleversements technologiques sur les politiques publiques.

Andréanne Rousseau possède une maitrise en Pratique de recherche et action publique de l’INRS. Elle est présentement doctorante à HEC Montréal.

Martin Bonneau possède une maîtrise en sociologie de l’Université Laval. Ses travaux portent principalement sur le travail des musiciens en régime numérique.

Robineau, Anne

Anne Robineau est directrice adjointe de l’Institut canadien de recherche sur les minorités linguistiques depuis 2012. Chercheuse à cet institut depuis 2006, elle a développé son expertise sur les politiques publiques (fédérales et provinciales) dans la gestion des enjeux linguistiques et des langues officielles. Elle est auteure de plusieurs articles scientifiques, chapitres de livres et études sur la francophonie canadienne et sur les anglophones du Québec. De 2010 à 2017, elle a été membre de la Commission sectorielle Culture, communication et information de la Commission canadienne pour l’UNESCO. Coorganisatrice de plusieurs colloques et de journées d’étude, elle est aussi cofondatrice et codirectrice de la collection Langues officielles et sociétés aux Presses de l’Université Laval. Une grande partie de ses recherches porte sur les arts et la culture (professions artistiques, publics, industries culturelles). Elle mène actuellement un projet financé par le Conseil de recherche en sciences humaines du Canada sur l’économie créative chez les anglophones du Québec et s’intéresse aux enjeux de la médiation numérique de la culture dans les contextes multilingues.

Saint-Pierre, Christine

Christine St-Pierre étudie à l’Université de Moncton et y obtient son baccalauréat en sciences sociales. Elle entame par la suite une carrière qui la mènera du journalisme à la politique. C’est au printemps 2007 qu’elle décide de prolonger une indéniable expérience du journalisme parlementaire en engagement politique. Elle est élue députée de la circonscription de l’Acadie aux élections générales du 26 mars 2007, puis réélue depuis à trois reprises. Au cours de ses deux premiers mandats, le premier ministre Jean Charest la nomme ministre de la Culture, des Communications et de la Condition féminine. À la suite des élections générales du 7 avril 2014, elle est nommée ministre des Relations internationales et de la Francophonie par le premier ministre Philippe Couillard.

Saint-Pierre, Diane

Diane Saint-Pierre est professeure à l’Institut national de la recherche scientifique (INRS) et responsable d’un programme de recherche sur les politiques culturelles à la Chaire Fernand-Dumont sur la culture de l’INRS. Ses recherches des dernières années ont porté sur l’analyse comparée et la gestion publique des politiques culturelles et patrimoniales, sur la culture, la langue et la diversité culturelle ainsi que sur le développement culturel et territorial. Elle a près de 200 titres à ce jour (livres, articles, chapitres, textes de conférences, rapports, etc.), dont CULTURAL POLICY – Origins, Evolution and Implementation in Canada’s Provincial and Territorial (D. Saint-Pierre et M. Gattinger, PUO, 2020), Le rôle de l’État et des médias dans la promotion de la diversité des expressions culturelles à l’ère du numérique (D. Saint-Pierre, V. Guèvremont et C. Brin, 2019), L’administration publique des territoires et les instruments de l’action publique (S. Belley et D. Saint-Pierre, PUQ, 2018) et Tendances et défis des politiques culturelles. Cas nationaux en perspective – France – Angleterre – États-Unis – Allemagne – Espagne – Belgique – Suisse – Suède – Québec – Pays de Galles et Écosse (Saint-Pierre et C. Audet, PUL, 2010).

Simard, Monique

Monique Simard était présidente et chef de la direction de la Société de développement des entreprises culturelles (SODEC) du 6 janvier 2014 au 5 janvier 2018. Elle a été directrice générale du Programme français à l’Office national du film du Canada de 2008 à 2013. À ce titre, elle a soutenu la création et la programmation d’œuvres distinctives, innovatrices et pertinentes – documentaires, films d’animation et de fiction alternative, œuvres interactives, le tout destiné à de multiples plateformes. De 1998 à 2008, elle a fait partie de l’équipe des Productions Virage spécialisée principalement dans la production de documentaires à caractère social et d’enjeux internationaux. Elle y a produit plus de 60 documentaires et séries pour la télévision.

Tétu, Martin

Martin Tétu est étudiant au doctorat en sociologie et chargé de cours à l’Université du Québec à Montréal. Sa thèse se situe au carrefour de la sociologie et des études de communication, avec une focalisation sur les nouveaux usages numériques des contenus culturels. Également consultant en développement culturel au sein de Dubois-Tétu, il a été précédemment analyste à l’Institut de la statistique du Québec, responsable des statistiques publiques sur le cinéma, l’audiovisuel et les médias (au sein de l’Observatoire de la culture et des communications).

Turp, Daniel

Daniel Turp détient un doctorat d’État de l’Université de Paris II. Il est professeur titulaire à la Faculté de droit de l’Université de Montréal et professeur invité à l’Université Laval. Il a enseigné dans plusieurs universités étrangères, ainsi qu’à l’Académie de droit international de La Haye et à l’Institut international des droits de l’Homme de Strasbourg. Il est président de l’Association québécoise de droit constitutionnel et président du conseil de la Société québécoise de droit international. Il préside également l’Institut de recherche sur l’autodétermination des peuples et les indépendances nationales. Il a été député du Bloc Québécois à la Chambre des communes et député du Parti Québécois à l’Assemblée nationale. Il est l’auteur du cours sur « La contribution du droit international au maintien de la diversité culturelle » (2012) 363 Recueil des cours de l’Académie de droit international de La Haye 333-454.

Vallerand, Charles

Charles Vallerand est consultant et cumule 30 ans d’expérience en radiodiffusion publique, en développement de politiques culturelles et en coopération internationale. Il est éditeur de la lettre d’information hebdomadaire Cultures à l’ère numérique sur les enjeux émergents et les bonnes pratiques dans les secteurs des arts et des industries culturelles, au Canada et au niveau international. Il a été nommé par la ministre du Patrimoine canadien au conseil d’administration de l’ONF. Il est régulièrement invité à l’étranger comme expert UNESCO de la Convention de 2005 sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles. De 2010 à 2016, il a été le directeur général de la Coalition canadienne pour la diversité culturelle et secrétaire général de la Fédération internationale des coalitions pour la diversité culturelle. Il a précédemment occupé diverses fonctions au sein de Droits et Démocratie, de TV5 Québec Canada, de CBC/Radio-Canada, du ministère du Patrimoine canadien et de l’Ambassade du Canada à Paris comme attaché culturel. Il est détenteur d’une maîtrise en communications de l’Université du Québec à Montréal et d’une maîtrise en administration des affaires de la European University à Bruxelles.



Laisser un commentaire