Remerciements

Le succès de la Conférence internationale Dix ans de Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles : perspectives nationales et internationales et la réalisation du présent ouvrage reposent sur la contribution et le soutien d’un ensemble de partenaires, issus d’horizons multiples. Observateurs, acteurs ou intervenants du milieu de la culture, universitaires, décideurs ou encore commanditaires, ces partenaires ont été dès le départ partie prenante dans la sensibilisation et la valorisation de la diversité des expressions culturelles.

Réunissant plus d’une centaine de participants du Québec, du Canada et de l’étranger, cette Conférence internationale a été organisée sous l’égide de la Chaire UNESCO sur la diversité des expressions culturelles de l’Université Laval (titulaire : Véronique Guèvremont) et de la Chaire Fernand-Dumont sur la culture (responsable de l’axe Politiques culturelles : Diane Saint-Pierre) de l’Institut national de la recherche scientifique (INRS), en partenariat avec la Coalition canadienne pour la diversité des expressions culturelles (CDEC : Charles Vallerand, alors directeur général, et Daisy Boustany, alors responsable de la recherche), mais aussi avec la participation du Centre de la francophonie des Amériques (Denis Desgagné, alors président-directeur général de l’institution).

Nous voulons exprimer toute notre gratitude à ces partenaires centraux qu’ont été la soixantaine de conférenciers et panelistes, animateurs et modérateurs ayant pris part à cette Conférence internationale[1]. Par leurs propos, leurs interventions, ils ont directement contribué à faire de cette Conférence internationale un succès. Les présents actes qui en sont issus bénéficient aussi de ces précieuses contributions. D’ailleurs, rappelons-le, nombre de ces partenaires furent des acteurs de la première heure de la Convention internationale de l’UNESCO de 2005, dont on compte désormais 148 États parties, en plus de l’Union européenne. Un merci tout spécial à toutes ces personnes, mais aussi aux membres du Comité responsable de la sélection initiale des propositions de communication. Outre les deux codirectrices, mentionnons Denis Desgagné, du Centre de la francophonie des Amériques, Charles Vallerand et Daisy Boustany, de la Coalition canadienne pour la diversité des expressions culturelles. Toute notre gratitude aux 27 auteurs-conférenciers qui ont accepté de contribuer à cette publication, ce qui a parfois impliqué qu’ils retravaillent leur texte à la lumière des commentaires reçus.

Également, un merci bien spécial aux évaluateurs des textes retenus dont les suggestions pertinentes et les critiques constructives ont permis aux auteurs d’améliorer leurs textes. Les évaluateurs sont, par ordre alphabétique : Guiomar Alonso Cano, responsable du Secteur de la Culture UNESCO Dakar (Sénégal); Guy Bellavance, professeur à l’INRS Urbanisation Culture Société; Ivan Bernier, professeur émérite de la Faculté de droit de l’Université Laval (Canada) ; Christiaan de Beukelaer, professeur à la School of Culture and Communication de l’Université de Melbourne (Australie); Daisy Boustany, alors responsable de la recherche à la CDEC; Michel Guérin, directeur et coordonnateur à l’Observatoire des politiques culturelles – Wallonie-Bruxelles (Belgique); Véronique Guèvremont, professeure à la Faculté de droit de l’Université Laval; Fernand Harvey, professeur à l’INRS Urbanisation Culture Société; Denis Lemieux, consultant dans le domaine de la culture; Christian Poirier, professeur à l’INRS Urbanisation Culture Société; Laurence Mayer Robitaille, spécialiste du programme Secteur de la Diversité des Expressions Culturelles, UNESCO; Diane Saint-Pierre, professeure à l’INRS Urbanisation Culture Société; Charles Vallerand, alors directeur général de la CDEC; Hela Zahar, alors étudiante au doctorat à l’INRS Urbanisation Culture Société.

Nous souhaitons vivement remercier nos partenaires financiers pour leur implication cruciale. N’eussent été leurs soutiens, cette Conférence internationale de même que la présente publication n’auraient pu voir le jour. À ce titre, nous remercions la Faculté de droit de l’Université Laval, la Chaire Fernand-Dumont sur la culture de l’Institut national de la recherche scientifique (INRS) et la Coalition canadienne pour la diversité des expressions culturelles (CDEC). Outre ces partenaires de la première heure, mentionnons aussi les institutions et organismes publics qui ont répondu à notre appel. Par ordre alphabétique : l’Assemblée nationale du Québec, Bell Media, le Centre de la francophonie des Amériques, la Commission canadienne de l’UNESCO, le Conseil de recherche en sciences humaines du Canada (CRSHC), l’Institut canadien de recherche sur les minorités linguistiques (ICRML), le ministère de la Culture et des Communications (MCC) du Québec, le ministère québécois des Relations internationales et de la Francophonie (MRI) et la Ville de Montréal.

Enfin, nous sommes redevables à ces personnes, souvent d’arrière-scène, responsables du soutien logistique de la Conférence et de la publication en découlant. Sans leurs apports si appréciés, nous n’aurions pu faire un succès de cette Conférence ni en publier les Actes. Soulignons donc, à la coordination du contenu/logistique, Daisy Boustany et Carmen Moral-Suarez de la CDEC, ainsi que les membres de l’équipe logistique de l’Université Laval, à Québec, lieu de la tenue de la Conférence : Étienne Labillois, Mireille Poulin et Mélanie Dufresne. Également, nous tenons à souligner le travail bénévole essentiel qu’ont accompli les étudiants suivants : Hela Zahar de l’INRS, Clémence Varin, Meixia Maltais, Hélène Soyer et Myriam Rochette de l’Université Laval. Pour terminer, mentionnons le travail fort apprécié de nos coordonnatrices successives au dossier d’édition – Hela Zahar, Mélanie Courtois, Ivana Otašević et Camille Apprédérisse – ainsi que le professionnalisme de Marie-Hélène Lavoie, réviseure linguistique.


  1. Pour la liste complète, consulter le programme en annexe I.


Laisser un commentaire